Chrystel Duchamp serait-elle en passe de faire partie de mes auteurs chouchous ? Elle est sur le bon chemin en tout cas ! 

Après m’avoir fait tomber sous le charme de sa plume avec « L’Art du meurtre », elle confirme son talent avec ce nouveau thriller. Résultat, Le Sang des Belasko décroche mon premier coup de coeur 2021, et j’en suis ravie. 

Le Sang des Belasko de Chrystel Duchamp – L’histoire :

Suite au décès de leur père et à la veille de ses obsèques, la fratrie Belasko se réunit pour deux jours dans la demeure familiale, la Casa Belasko. Ce soir sera lue une lettre que le patriarche a laissé à l’attention de sa progéniture et dans laquelle il affirme que sa femme, décédée six mois plus tôt ne s’est pas suicidée, mais a en réalité été assassinée. Cette découverte sera l’élément déclencheur d’une horrible nuit pour Philippe, Mathieu, Garance, Solène et David. Cachotteries, secrets et mensonges amplifiés par des années de rancune et de jalousie ressurgissent et déversent un flot de révélations accompagné d’amertume et de colère.

Le Sang des Belasko de Chrystel Duchamp – Mon avis :

Non mais quelle famille ! Il faut quand même une sacrée dose d’imagination pour inventer des histoires pareilles.

J’ai absolument tout aimé dans ce livre.

Pourtant, le thème des conflits familiaux est vu et revu, mais il est ici abordé avec beaucoup d’originalité et des personnages à la psychologie parfaitement décrite. 

Dès le prologue Chrystel Duchamp nous embarque et donne vie au plus improbable des personnages en faisant de la Casa Belasko le témoin de l’évolution de cette famille. 

Puis, tour à tour, les protagonistes entrent en scène et nous livrent chacun leur version des faits.

Ce huis-clos dans la Casa Belasko est bourré de suspense. Mais pourquoi ? Où ? Quand ? Comment ? Et surtout qui ? 

J’ai eu l’impression d’assister à une partie de Cluedo dans laquelle tout le monde soupçonne tout le monde, s’interroge sur les motivations, les secrets de chacun, et tout ça au sein d’une même fratrie. Au fur et à mesure, chacun dévoile sa vraie nature et on va de surprise en surprise, jusqu’à un dénouement complètement inattendu

Moi, j’ai pris mon pied.  

Après avoir refermé ce livre, j’ai regardé mes enfants différemment. Bien que tout cela soit qu’une fiction, je me demande quand même jusqu’où on peut aller par jalousie alors qu’on est du même sang.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que chez les Belasko, ils ont le sang chaud !

Le Sang des Belasko
  • Duchamp, Chrystel (Author)
  • 240 Pages - 01/14/2021 (Publication Date) - L'Archipel (Publisher)

Résumé : Le Sang des Belasko de Chrystel Duchamps :

Cinq frères et sœurs se réunissent dans la maison de leur enfance, la Casa Belasko, une imposante bâtisse isolée au cœur d’un domaine viticole au sud de de la France.

Leur père, vigneron taiseux, vient de mourir. Il n’a laissé qu’une lettre à ses enfants, dans laquelle sont dévoilés nombre de secrets.

Le plus terrible de tous, sans doute : leur mère ne se serait pas suicidée – comme l’avaient affirmé les médecins six mois plus tôt. Elle aurait été assassinée…

Au cours de cette nuit fatale, les esprits s’échauffent. Colères, rancunes et jalousies s’invitent à table. Mais le pire reste à venir. D’autant que la maison – coupée du monde – semble douée de sa propre volonté.

Quand, au petit matin, les portes de la Casa se rouvriront, un membre de la fratrie sera-t-il encore en vie pour expliquer la tragédie ?

Dernière mise à jour le 2021-03-04 / Liens affiliés / Images de l'API Amazon Partenaires

Pin It on Pinterest

Share This