Là où se cachent les âmes sœurs de Nathalie Hug 

On ne rigole pas s’il vous plaît ! Oui, j’ai lu ce livre qui ne cadre pas du tout avec mon registre de prédilection.

Pourquoi ? Parce qu’en tant que lectrice de noir, j’aime beaucoup le duo CamHug, et comme je suis curieuse, je voulais découvrir Nathalie Hug en solo.

Verdict : une belle surprise !

Ni mièvre, ni gnangnan, s’il y a bien une histoire d’amour dans ce récit, elle est presque secondaire, car dominée par une thématique tragique. 

Joséphine est une femme perdue qui a fui une vie dont elle ne voulait plus après avoir perdu un jeune patient lors d’une de ses gardes aux urgences pédiatriques. 

Edouard a perdu sa fille, mais ne l’accepte pas. Il vit dans un déni si profond, qu’il engage Joséphine pour être gouvernante et s’occuper de son enfant décédée.

Bien plus qu’une romance, ce roman parle de deuil, de reconstruction après la perte d’un enfant, d’acceptation et de retour à la vie. Comment réussir à profiter d’un nouveau bonheur sans culpabiliser ? Être heureux ne veut pas dire oublier ou remplacer. Pour se reconnecter à la vie, il faut trouver le chemin de la résilience et il est parfois difficile à emprunter.

Dès les premières lignes, le décor est planté. Je me suis immergée dans l’ambiance typiquement écossaise, gagnée par la nostalgie d’un magnifique voyage fait il y a dix ans au pays des châteaux hantés.

La magie des lieux et des personnages a opéré grâce à la plume de l’autrice qui excelle dans l’art d’embarquer son lecteur avec de multiples émotions. Quel que soit son registre, je constate de ses mots font mouche.

Si j’ai aimé Joséphine et Edouard, le manoir de Haven Stone est sans conteste mon personnage préféré. J’ai aimé la personnification de cette grande bâtisse froide et austère qui souffre tout autant que ses occupants. Elle est triste, vide, habitée de courants d’air, mais dans certains recoins une lueur perdure, et avec elle la mémoire des jours heureux.

Certains aspects de l’histoire sont certes exagérés et tirés par les cheveux, mais cela confère un côté mystique au récit et contribue à accentuer l’atmosphère surnaturelle.

Après tout, ne sommes-nous pas en Ecosse, au pays des légendes, des fantômes en kilt et autres personnages fantasques ? 

📚 Résumé : 

Après la mort tragique d’un patient, le docteur Joséphine Granger se réfugie en Ecosse où elle est engagée comme gouvernance chez Lord MacLaine, un aristocrate tyrannique avec son personnel.

Aussitôt captivée par Haven Stone, l’ancestrale demeure, et Edward, son séduisant métayer, choyée par la cuisinière du domaine, la douce Mrs Whitmore, Joséphine ose enfin rêver à une vie apaisée.

Mais quand elle découvre une chaise vide à la place de la fillette dont elle devait s’occuper, tout s’écroule. Quel secret cache Mrs Whitmore ? Pourquoi Edward semble-t-il si malheureux ?

Alors qu’une tempête fond sur l’île des brumes, Joséphine s’apprête à découvrir que, pour sauver celui qu’elle aime, elle devra d’abord affronter ses peurs les plus anciennes.

Dans les spectaculaires paysages de l’Ecosse en hiver, un roman bouleversant sur l’amour et la résilience.

Dernière mise à jour le 2024-05-18 / Liens affiliés / Images de l'API Amazon Partenaires

Pin It on Pinterest

Share This