Je découvre Johana Gustawsson avec cet ouvrage. Alors comme tout le monde, c’est un nom qui m’était familier, mais je ne l’avais encore jamais lu. Voilà, c’est chose faite, et je ne compte pas m’arrêter en si bon chemin car je viens de me prendre une grosse claque !

C’est un roman noir, intense, tragique et troublant regroupant trois histoires, celles de trois femmes vivant dans trois temporalités distinctes. Ces femmes sont différentes et pourtant tellement semblables. Elles se battent, toutes avec leurs convictions, chacune avec ses propres moyens en fonction de son époque.
Elles sont déterminées et prêtes à tout pour aller jusqu’au bout de ce qui leur semble être légitime, quitte à flirter avec des forces invisibles et maléfiques. La folie et l’occultisme se mêlent habilement aux thèmes de la maternité et de la condition humaine des femmes à travers les âges.
Je me rends compte que c’est également des thèmes que j’affectionne particulièrement et auxquels je suis rarement insensible. Certes, ça m’influence peut être un peu, mais je vous assure que le sujet ne fait pas tout dans un roman. Ici tout est admirablement maitrisé du début à la fin. Aucun hasard, Johana Gustawsson emmène son lecteur exactement là où elle a décidé. C’est bluffant, et tellement délicieux de se laisser malmener de la sorte. C’est bien simple, je trouve que tout est parfait dans ce livre. L’écriture fluide et immersive, l’intrigue, la construction, les personnages qui sonnent vrai, pour moi c’est combo gagnant et surtout un gros coup de cœur.

Si en cette fin d’année vous voulez lire ou offrir un excellent roman noir, c’est LE livre qu’il vous faut, sans l’ombre d’un doute.

Quant à moi, je vais m’empresser de mettre Block 46 sur ma liste de Noël.

Te tenir la main pendant que tout brûle
  • Gustawsson, Johana (Author)

Résumé :

Si vous n’avez pas la force brute et que personne ne vous entend, il vous reste d’autres voies…
Lac-Clarence, Québec, 2002. Maxine Grant, inspectrice et mère célibataire dépassée, est appelée sur une scène de crime affreuse.
L’ancienne institutrice du village, appréciée de tous, a massacré son mari, le lardant de coups de couteau.
Paris, 1899. Lucienne Lelanger refuse d’admettre la mort de ses filles dans un incendie. Elle intègre une société secrète dans l’espoir que le spiritisme et la magie noire l’aideront à les retrouver.
Lac-Clarence, 1949. La jeune Lina vit une adolescence
mouvementée. Pour la canaliser après l’école, sa mère lui impose de la rejoindre à la Mad House, la maison de repos où elle travaille.
Lina y rencontre une étrange patiente, qui lui procure des conseils pour le moins dangereux…

Dernière mise à jour le 2021-03-20 / Liens affiliés / Images de l'API Amazon Partenaires

Pin It on Pinterest

Share This