Matière noire a été récompensé cette année par le Grand Prix du Festival Sans Nom ainsi que le Grand Prix de l’Iris Noir Bruxelles, et c’est mérité.

🍁 Synopsis :

Juillet 2017.
Une région. Deux disparitions.
Après une nuit en discothèque, la jeune Inès Ouari ne donne plus signe de vie.
Marion Testud, elle, n’est jamais rentrée de son jogging matinal.
Sur leurs traces, deux enquêteurs aux profils atypiques : Karim Bekkouche, chef de la BAC de Saint-Étienne, flirte avec les limites et prend tous les risques pour retrouver Inès. Jacques Canovas, journaliste parisien et ex-flic des Renseignements généraux, couvre la disparition de la joggeuse.
Tous deux ont des raisons personnelles de parvenir à leurs fins.

D’un bout à l’autre du pays, les pistes se croisent tandis que de vieux meurtres énigmatiques refont surface. Deux hommes confrontés, lancés dans une course contre la mort à pleine vitesse dans les abysses de la terreur panique.

🍁 Mon avis :

Ivan Zinberg nous livre ici un excellent polar au réalisme saisissant. Le contenu est dense, très détaillé et documenté, avec de nombreuses références à des faits divers bien réels. On sent que l’expérience personnelle et le métier de l’auteur ont été une source d’inspiration.

Dans un premier temps, tout se met en place relativement tranquillement. On fait connaissance des deux personnages principaux, dont les enquêtes se déroulent en parallèle et s’alternent dans le récit de manière à tenir le lecteur en haleine. Là dessus, de vieux crimes non élucidés refont surface, histoire de corser un peu le tout.
Puis, lorsque les enquêtes se rejoignent, tout s’accélère. Le rythme de l’histoire, mais aussi celui des pages qui se tournent. Impossible de lâcher le livre sans connaître la suite et le fin mot de l’histoire.
Même si certaines choses sont prévisibles, ce n’est pas du tout gênant car on est complètement immergés, à l’affût du moindre indice. On vit tout au côté de nos deux enquêteurs : les filatures, les interrogatoires musclés, la tension qui monte, les interpellations mouvementées et même les pulsions démoniaques.
C’est addictif, on en redemande, pourtant c’est noir, moche et répugnant. On visite les bas fonds de l’espèce humaine, on se laisse entrainer là ou règnent la drogue, la prostitution et la débauche, mais aussi dans la tête d’un tueur fou.

Un excellent polar, tout en réalité, avec de l’action, une ambiance sombre, une sensation malsaine, des personnages charismatiques et un dénouement surprenant. Combo gagnant pour moi.

Matière noire - Grand prix du Festival Sans Nom 20
  • Zinberg, Ivan (Author)
  • 462 Pages - 11/07/2019 (Publication Date) - Cosmopolis (Publisher)

Du même auteur :

Etoile morte
  • Zinberg, Ivan (Author)
  • 528 Pages - 03/09/2017 (Publication Date) - Points (Publisher)

Dernière mise à jour le 2021-03-20 / Liens affiliés / Images de l'API Amazon Partenaires

Pin It on Pinterest

Share This