Ne jamais se fier aux apparences ! Nicolas Druart en est l’exemple parfait. Sous son air d’homme discret, sage et bien sous tous rapports se dissimule un auteur diabolique à l’imagination débordante ! 

Il a le chic pour me faire flipper avec ses récits toujours originaux dans lesquels il plante une atmosphère mystérieuse et terriblement angoissante. 

Je ne vous fais pas le pitch, en revanche je vous invite à écouter la mini interview de l’auteur réalisée lors du FLIP (ma précédente publication), dans laquelle il vous présente à merveille son ouvrage.

J’y ai retrouvé une ambiance oppressante, l’impression d’être épiée, de sentir un souffle dans la nuque, toutes ces choses qui sont propres à l’univers de Nicolas Druart, et plus particulièrement à son roman L’enclave (auquel il est d’ailleurs fait référence dans ce nouveau récit).

Il faut dire que l’auteur n’y va pas avec le dos de la cuillère lorsqu’il s’agit de retracer des faits épouvantables. Il me semble même avoir eu un rictus de dégoût par moment ! 

« L’artère carotide sectionnée, aspergeant les murs du couloir et des vêtements. Les feulements crépitants du tigre, mélangés aux hurlements de xxxxxxx qui s’étaient transformés peu à peu en une série de gargarismes ignobles, le sang inondant sa gorge, sa trachée, le noyant dans ses propres fluides. Puis les bruits immondes de succion, de craquements d’os, de déchirements de chair et de tendons, de mastication. De déglutition. »

Alors surtout, ne vous fiez pas à ce visage d’ange. L’auteur sait jouer avec les nerfs de son lecteur et l’entraîner dans une histoire effrayante. Il sait planter le décor, écrire des atrocités, construire une intrigue atypique au dénouement cohérent, aux personnages énigmatiques, parsemer le tout d’un suspense insoutenable qui incite à tourner les pages avec frénésie.

Si vous avez ce livre dans votre PAL, je vous conseille de le conserver encore quelques mois. C’est la lecture parfaite pour le soir d’Halloween, sous un plaid par un temps humide.

Si vous aimez les histoires qui font peur, notez-le, vous ne serez pas déçus !

📚 Résumé :

Un zoo niché dans une vallée des Pyrénées et, au sommet d’un plateau brumeux, quatre chalets prisés par les touristes en quête de nature. On s’isole ici pour souffler, se retrouver, profiter d’un cadre grandiose. En ce week-end de Toussaint, il y a des femmes, des hommes, un bébé. Il y a même un écrivain. Sept âmes perchées dans les nuages.

Mais quelque chose dissone dans ce décor sans faute. Est-ce le cri lancinant des oiseaux ? L’orage qui vient ? Cet arbre coupé en travers du seul accès menant au village ? L’imagination qui s’emballe ? Car nul n’est censé l’ignorer, un homme s’est suicidé en se jetant dans la fosse aux ours deux ans plus tôt. Et cet acte d’une violence inouïe s’est soldé par la mise à mort de l’animal et la fermeture administrative du parc, rouvert depuis peu.

D’ici quelques heures, des sept, il n’en restera que six, et l’on apprendra la fuite d’un individu dangereux. D’ici la fin de ce qui devait être une parenthèse hors du temps, le paysage idyllique  ne sera que le théâtre d’un compte à rebours macabre.

Dernière mise à jour le 2024-02-26 / Liens affiliés / Images de l'API Amazon Partenaires

Pin It on Pinterest

Share This