Lecture rituelle en ce début d’année avec le nouveau roman de Lisa Gardner, une autrice que j’adore et dont je trouve les personnages profondément attachants.  

Nouvelle saga, donc nouvelle héroïne avec le personnage de Frankie Elkin qui ne déroge pas à la règle. 

Frankie s’est donné pour mission de retrouver les personnes disparues. Lorsque la police a renoncé, que les médias s’en désintéressent, que tout le monde est passé à autre chose et a oublié, elle intervient.

Alcoolique abstinente depuis 9 ans, elle débarque à Mattapan – un quartier de Boston – à la recherche d’Angélique, 15 ans, disparue depuis 11 mois, volatilisée après être sortie des cours.

Comment ? Pourquoi ? Où est elle ? Est-elle seulement encore vivante ? Les possibilités sont innombrables.

Frankie est cabossée par la vie. Elle voyage léger et ne reste jamais longtemps au même endroit. Malgré son statut d’alcoolique abstinente, elle trouve un job dans un bar et loge dans un petit meublé au-dessus. Il lui faut jouer de son charme afin de se mettre la population de ce quartier difficile dans la poche et délier les langues. En choisissant Mattapan comme point de chute, elle n’a pas opté pour la facilité. Impossible de passer inaperçue dans ce secteur « coloré » et difficile, où le taux de criminalité explose. Elle est Blanche et ici, c’est elle la minorité. 

J’ai aimé m’immerger avec Franckie au coeur de Mattapan, arpenter les rues où la population s’entasse dans des logements sociaux. C’est un secteur isolé, pauvre, mais riche de son héritage culturel, puisqu’on y trouve une importante communauté haïtienne exilée suite au tremblement de terre de 2010, ce qui est le cas de la famille d’Angélique. Mattapan est un ghetto gangrené par les gangs et la criminalité violente.

Frankie cherche à se repentir en agissant comme elle le fait. Retrouver des personnes disparues issues des minorités lui permet de soulager sa conscience, de se laver de sang qu’elle a sur les mains. Au fil du récit, elle distille quelques informations sur son passé chaotique et on comprend qu’un drame la hante. Elle veut sauver les autres pour se sauver elle-même.

Dans cette population, l’alcoolisme est très présent, telle une béquille pour affronter le quotidien. Frankie nous exprime sa difficulté à lutter contre son addiction, vicieuse et pernicieuse, ce monstre tapi dans l’ombre et prêt à se manifester au moindre stress. J’ai aimé cet aspect du roman qui permet d’en apprendre d’avance sur les alcooliques anonymes et leur bible. 

Un premier opus très agréable à lire malgré un rythme moins haletant que dans les précédents ouvrages de Lisa Gardner. Un seul narrateur, une enquête bien différente, mais toujours des personnages profonds et travaillés. Frankie porte le roman à elle seule, ce qui n’est pas évident. L’autrice a pris des risques en nous livrant un récit à la trame inhabituelle, davantage thriller que roman policier.

Je n’ai pas adoré, mais j’ai beaucoup aimé. Je serai donc au rendez-vous pour la suite des aventures de Frankie.

L'Eté d'avant
  • Gardner, Lisa (Author)

📚 Résumé :

La nouvelle série de la reine du thriller psychologique.

Frankie, la quarantaine, ancienne alcoolique, est un loup solitaire. Lorsqu’elle apprend qu’une adolescente haïtienne a disparu de Mattapan, quartier chaud de Boston, elle se jure de tout mettre en oeuvre pour la retrouver, quitte à risquer sa peau.

Avec 2 millions de livres vendus en France et plus de 25 millions dans le monde, Lisa Gardner domine la scène du suspense. L’été d’avant marque le début d’une nouvelle série culte.

« L’un des personnages les plus originaux de la littérature policière contemporaine. » Washington Post

« L’été d’avant pourrait bien être l’un des meilleurs romans de Lisa Gardner… » Fresh Fiction

Dernière mise à jour le 2024-02-23 / Liens affiliés / Images de l'API Amazon Partenaires

Pin It on Pinterest

Share This