Coup de coeur

Comment faire un retour à la hauteur de cet ouvrage ? C’est bien difficile tant j’ai aimé ce livre. J’aimerais vous communiquer toutes les émotions que Mathias Malzieu a fait surgir en moi, j’aimerais vous dire comme ses mots sont beaux, j’aimerais vous partager mon enthousiasme et vous donner envie de faire à votre tour connaissance avec le petit Mainou.

Mainou c’est le papa de Mathias. Nous sommes en 1944 et il a 9 ans. Il vient de perdre sa maman et son père doit s’en aller au front. Avant de partir, ce dernier confie Mainou à la famille de sa défunte épouse. Le petit garçon ne connait pas cette famille qui habite en zone occupée. Il part seul, avec une boite, deux valises de fantômes et une « angine de questions ». Il va devoir se cacher, ne pas parler français pour ne pas attirer l’attention. Il va surtout devoir vivre avec le manque de sa maman. Pour supporter cette absence, il lui écrit dans un cahier et lui confie ses joies, ses peines, ses doutes, sa vie d’enfant.  

C’est avec des mots justes, poétiques plein d’amour et de pudeur que Mathias Malzieu retrace cette partie de l’enfance de son père. C’est avec les yeux d’un enfant de 9 ans et une pointe d’humour qu’il décrit ce qu’il se passe dans la tête et dans le coeur du petit Mainou.

J’ai été bouleversée par ce récit, touchée par ce petit bonhomme qui muri trop vite et qui se demande s’il a le droit d’être heureux en temps de guerre. Ce n’est qu’un enfant et même s’il est courageux comme un guerrier, il est néanmoins fragile comme de la porcelaine. 

A travers ce roman, c’est un magnifique hommage et un beau témoignage d’amour que l’auteur rend à son père.

Mathias Malzieu, magicien des mots, expert en poésie, Docteur en émotions nous offre un petit bijou littéraire tout en sensibilité. 

J’ai ri et j’ai pleuré. En même temps. Comme Mainou. 

Y’a pas à dire, il est fort Mathias Malzieu, et pas que  pour mettre «la chiale» ! 

Ce livre est magnifique. C’est un énorme coup de ♥️. 

Le Guerrier de porcelaine
  • Malzieu, Mathias (Author)

Résumé :

En juin 1944, le père de Mathias, le petit Mainou, neuf ans, vient de perdre sa mère, morte en couches. On décide de l’envoyer, caché dans une charrette à foin, par-delà la ligne de démarcation, chez sa grand-mère qui a une ferme en Lorraine. Ce sont ces derniers mois de guerre, vus à hauteur d’enfant, que fait revivre Mathias Malzieu, mêlant sa voix à celle de son père. Mainou va rencontrer cette famille qu’il ne connaît pas encore, découvrir avec l’oncle Émile le pouvoir de l’imagination, trouver la force de faire son deuil et de survivre dans une France occupée.

Il aura fallu plus de six ans à Mathias Malzieu pour écrire ce « Guerrier de porcelaine », son roman le plus intime, où, alliant humour et poésie, il retrace l’enfance de son père et s’interroge sur les liens puissants de la filiation.

Citations :

«La joie et la mélancolie se télescopent. Je me sens comme une bougie en plein vent. Dès que je m’allume, je m’éteins»  

« Je vais devoir écrire le mode d’emploi pour mon cerveau je crois. Sauf que je le reconnais à peine. Plus rien ne fonctionne comme avant. Tout est mélangé, le coeur et les souvenirs. Dès que j’en allume un, ça me réchauffe un instant avant de foutre le feu partout. Toute l’électricité est à refaire. Le coeur fait des faux contacts, je respire n’importe comment. »

« J’écris tout ce que je viens d’entendre pour être bien certain que tu ne rates rien. Le cahier me fait l’effet d’un bain chaud après un match de foot perdu sous la pluie. Il ne change rien au résultat ni au passé, probablement rien non plus au futur, mais sur le moment, c’est apaisant. »

« Parfois, je suis tenté de jeter mon cahier dans le poêle à bois. J’en veux à ton fantôme d’être un fantôme et de ne jamais répondre à rien. Par moment je voudrais en être un. Comme ça je pourrais te voir. »

« J’ai l’air con avec mon cahier à t’écrire, avec mon amour impossible, avec ma cigogne et ce coffret. Mais que c’est bon d’être un peu con. C’est léger, Maman. Je prends dans mes bras ton fantôme sans pleurer. Je vibre. Je me sens vivant, si intensément vivant que je te sens presque. »

Dernière mise à jour le 2022-09-27 / Liens affiliés / Images de l'API Amazon Partenaires

Pin It on Pinterest

Share This