Il nous reste 3 ans.

Savez-vous ce que cela veut dire ?

Cela ne veut pas dire que le monde s’arrêtera de tourner dans trois ans, mais qu’il ne nous reste que trois ans pour inverser la tendance.

Passé ce délai, si nous n’avons pas réussi à diminuer nos émissions de gaz à effet de serre, les conséquences du changement climatique seront telles que nous ne pourrons pas garantir un monde vivable aux générations futures.

C’est une réalité, et c’est cette cause que porte le roman de JL Bizien. Loin d’un plaidoyer écologique moralisateur, il prend le parie de sensibiliser sur l’urgence de la situation au travers d’un thriller qui se dévore. Un constat alarmant mis en évidence au moyen une fiction.

Lors d’un procès intenté par une ONG écologique contre un consortium spécialisé dans l’huile de palme, 4 membres du jury sont enlevés.

Dès le lendemain, leur vie au coeur de la forêt primaire est retransmise en direct sur les réseaux. Qui est le mystérieux Botaniste qui les a enlevés dans le but de sensibiliser l’opinion public à la forêt primaire, cet environnement naturel poumon de notre planète ?

Sous des airs de téléréalité, le lecteur est embarqué au coeur d’une nature luxuriante, véritable personnage du récit, victime attachante qui nous invite à ouvrir les yeux et le coeur.  

« Les gens n’ont pas de réelle conscience écologique. Ils oublient vite la forêt et ses habitants, quand ils ouvrent un pot de pâte à tartiner. Les vies d’étrangers vivant à des milliers de kilomètres ne pèsent rien face à une dose d’huile sucrée… »

Comme toujours avec cet auteur, le vocabulaire est riche et le style soigné, ce qui procure un véritable plaisir de lecture. 

J’ai été totalement embarquée dans cette lutte contre le terrorisme écologique et la déforestation au coté des otages du Botaniste. Au fil du récit, la prise de conscience est inévitable. 

Evidemment, ce thème n’est pas novateur (Norek a déjà exploité le filon) et j’ose espérer que nous n’attendons pas après de tels ouvrages pour prendre des dispositions, mais une petite piqure de rappel de temps en temps, ça ne fait pas de mal !  

La lecture de ce roman m’a donnée envie de visionner le film Poumon vert et tapis rouge dont il est inspiré. 

Le Botaniste
  • Bizien, Jean-Luc (Author)

📚 Résumé :

William Icard, scientifique idéaliste et passionné, vit en harmonie avec la nature dans un village autochtone au cœur de la forêt amazonienne. Jusqu’à ce matin fatidique, où sa famille est sauvagement agressée par un commando qui brûle tout sur son passage. Dix ans plus tard, le procès intenté par une ONG écologiste contre un consortium spécialisé dans l’huile de palme est subitement interrompu après l’enlèvement de quatre membres du jury. Le lendemain, ces mêmes jurés réapparaissent sur les réseaux sociaux, seuls au milieu de la forêt primaire.

Une TV-réalité d’un genre nouveau est née.

Passionnés par le sort des otages, les spectateurs découvrent la beauté stupéfiante de cette nature vierge et se rallient, peu à peu, aux idées du mystérieux Botaniste qui dirige les opérations.

C’est le début d’une course contre la montre : le Botaniste pourra-t-il rallier la population mondiale à sa cause avant qu’il soit capturé par la police ou tué par les agents du consortium ?

Le Botaniste, est basé sur le scénario écrit par le documentariste Luc Marescot et le réalisateur Guillaume Maidatchevsky afin d’alerter le grand public sur la situation des forêts primaires. Cette aventure a fait l’objet du documentaire Poumon vert et tapis rouge, sorti en septembre 2021 au cinéma. Avant que ce thriller écologique voie le jour sur les écrans, Jean-Luc Bizien a pris sa plume pour lui donner vie.

Dernière mise à jour le 2022-08-13 / Liens affiliés / Images de l'API Amazon Partenaires

Pin It on Pinterest

Share This