Coup de ♥️

Comment rester insensible à cette histoire d’emprise ? Peut-être est-ce mon histoire personnelle qui m’a fait ressentir beaucoup d’empathie pour Arielle bien que nos chemins soient totalement différents.

Elle n’a que 16 ans lorsqu’elle quitte le domicile familial pour intégrer une école d’ingénieur. Elle se cherche, elle est fragile. Normal à cet âge, elle ne connait rien de la vie mais ne demande qu’à découvrir. Un peu trop même. Grisée par le sentiment d’être désirée et de devenir adulte, elle va se laisser tourner la tête par le tombeur de l’école, jusqu’à en perdre pieds, en perdre la raison, le goût de tout. Enfermée dans une emprise malsaine, Arielle est prête à s’assoir sur sa dignité pour son bel amoureux. Inès, sa mère ne peut s’empêcher de revivre sa propre histoire, elle qui a eu Arielle très jeune et lui a caché l’identité de son père biologique, comme on cache une erreur de jeunesse.

L’autrice nous dépeint un amour inconditionnel, une fascination sans limite au travers d’un premier roman puissant qui n’a rien d’une romance feel good. Elle décrit avec justesse l’emprise telle une soumission, celle qui plonge dans une passivité flagrante, celle qui empêche d’affirmer son non consentement. Le résultat : une ado meurtrie intérieurement dont le traumatisme l’empêchera longtemps de s’épanouir en tant que femme.

Il faudra du temps et du courage pour ouvrir les yeux et retrouver le chemin de l’estime de soi. 

Parce que ne pas dire NON, lorsque l’emprise est extrême peut être assimilé à de l’abus, Agnès de Clairville a trouvé le courage de décrire de manière romancée des faits prescrits mais qui, comme une thérapie lui permettent aujourd’hui de mettre des mots sur ses maux, sur une violence invisible, pour pouvoir enfin vivre et plus seulement exister.

Une histoire touchante, une quête identitaire bouleversante, un roman sombre et intime qui se dévore et ne laisse pas insensible.

La poupée qui fait oui
  • de Clairville, Agnès (Author)

📚 Résumé :

Fin des années  1980. Une école d’ingénieurs bâtie dans une ville nouvelle à l’écart de tout. Un bizutage, des soirées, les premières fois. Arielle, seize ans, issue de la bonne société versaillaise, fantasme les garçons et l’amour physique. Alors qu’elle se laisse porter par cette vie loin des siens, Éric, un étudiant magnétique de six ans son aîné, va croiser son chemin.

Le départ de sa fille est l’occasion pour Inès de revivre sa propre histoire  : la rupture avec un monde clos et pétri de traditions, la liberté d’une chambre seule, et puis, très vite, une grossesse, la solitude et le retour à la case départ.  

Alors qu’Arielle s’initie à l’amour et cherche son père biologique, les terreurs d’Inès se font de plus en plus prégnantes. Et si un pesant silence s’immisçait dans leur histoire de filles ? Et si la chair de sa chair entrait elle aussi en amour par sidération  ?

Une violence qu’on ne nomme pas. Une réalité qui s’impose vingt ans après les faits. À partir d’une tragédie qui touche nombre de femmes, Agnès de Clairville a bâti un roman étincelant où se côtoient la stupeur, la colère, la tendresse et une implacable lucidité.

Dernière mise à jour le 2022-11-27 / Liens affiliés / Images de l'API Amazon Partenaires

Pin It on Pinterest

Share This