J’avais beaucoup aimé le premier roman de l’autrice, c’était donc une évidence pour moi de lire son second ouvrage. Lorsque je l’ai vu figurer dans la rentrée littéraire, je n’ai pas hésité une seconde.

Comme dans « La femme périphérique« , Sophie Pointurier met la femme à l’honneur. Elle la place au centre du récit par le biais du personnage de Claude, 44 ans et mère d’un ado se prénommant Lenny.

Claude ne trouve plus sa place dans le monde qui l’entoure. Rien ne change jamais et surtout pas les mentalités. Même son fils se sent en décalage perpétuel. Alors quand Claude tombe sur une annonce immobilière pour acheter un hameau dans le Tarn, elle ne peut s’empêcher de rêver d’un environnement meilleur, idéal, mais avant tout féminin, dans lequel les hommes n’auraient pas leur place (sauf Lenny).

Jusqu’où Claude est-elle prête à aller pour concrétiser son rêve et défendre les valeurs auxquelles elle croit ? Jusqu’à porter un fusil ?

Ce récit est une histoire de femmes, d’amour, d’amitié et de solidarité.

Une histoire féminine et engagée.

Une histoire sur les relations des femmes entre-elles, sur les femmes qui n’ont pas besoin d’hommes pour exister.

Une histoire de femmes fortes, touchantes et idéalistes qui vont s’affranchir de l’image qui leur colle à la peau.

Une histoire de communauté autonome qui vivrait en parfaite harmonie et serait légitime.

Ce roman interroge sur la place de la femme dans la société, l’évolution du regard qui les lie toujours aux hommes. Un sujet fort qui ne date pas d’hier, et pourtant il en faut du temps pour faire avancer les choses !!!

Il va sans dire que je vais suive assidûment cette autrice dont l’univers littéraire me sort de ma zone de confort, tout en réussissant à m’intriguer et à me tenir en haleine. À la limite du polar, Sophie Pointurier mélange habilement les codes et incarne parfaitement ce que j’appelle la littérature grise.

📚 Résumé :

Au début, elles étaient quatre. Il y avait cette annonce d’un hameau à vendre dans le Tarn, loin de tout. Alors un projet est né, le rêve d’un lieu construit par et pour les femmes. Elles l’ont fait. Claude, Harriet, Élie, Anna. Jeunes, vieilles, toutes forgées par les tentatives d’autres avant elles, guerrières jusque-là tenues au silence.

Mais voilà : aujourd’hui, Claude doit répondre du meurtre d’un homme. Des gendarmes lui font face, attendant que cette mère de famille au prénom épicène reprenne tout depuis le début. De l’utopie à la riposte. Ce jour où Claude et ses sœurs ont pris les armes.

Dernière mise à jour le 2024-06-19 / Liens affiliés / Images de l'API Amazon Partenaires

Pin It on Pinterest

Share This