Déception

Je vois passer énormément d’excellents retours sur ce roman, pourtant je n’ai pas réussi à accrocher. Le souci viendrait-il de moi ? C’est fort possible. Peut-être que le moment n’était pas idéal pour me lancer dans cette lecture et que, par conséquent, je suis passée à côté. Et quand je vous dis à côté, c’est bien à côté. C’est même à des kilomètres ! 12 jours pour venir à bout de ce petit pavé de 550 pages et une panne de lecture à la clé… 

Croyez-moi, j’en suis la première navrée, car Sonja Delzongle est une autrice dont j’apprécie les ouvrages. Là, ça n’a pas marché du tout, et malheureusement, parfois ça arrive. 

Pourtant, l’idée de départ est excellente : des victimes transformées en papillotes, enveloppées dans de l’alu et grillées par la foudre, c’est plutôt original ! J’y suis donc allée confiante, presque certaine de me régaler. Au bout de 100 pages, j’ai su que ça allait être compliqué. 

J’ai trouvé que l’intrigue partait dans tous les sens, qu’il y avait trop de méchants, que c’était trop tiré par les cheveux, trop long, avec une impression de remplissage pour ne rien dire. Je n’ai pas non plus adhéré aux personnages, totalement invraisemblables à mes yeux. 

Bref, un flop total malgré de bonnes idées. 

J’ai lu jusqu’au bout, car je voulais savoir comment allait évoluer le personnage de Bénédicte, mais même la fin m’a déçue…

Je me doute que sur ce coup-là je ne vais pas me faire d’amis, mais cet avis n’engage que moi, et surtout je souhaite rester honnête dans mes retours (SP ou pas). Écrire un livre est un gros investissement humain et je respecte le travail des auteurs, c’est pourquoi je vous invite à vous faire votre propre idée en lisant cet ouvrage. Quant à moi, je serai au rendez-vous pour le prochain roman de l’autrice dont je reste une fidèle lectrice.

📚Résumé :

Quatre scènes de crime. Sept victimes. Une seule arme : la foudre.

Après une nuit d’orage, alors que la saison touristique commence à peine, des corps sont découverts sur l’île d’Oléron et ses alentours, attachés à des pieux métalliques plantés dans le sable face à l’océan, foudroyés. Sept dépouilles au total. Et des modes opératoires très proches.

Le capitaine Max Fontaine, en poste à la PJ de La Rochelle, va aussitôt être chargé de l’affaire. Sa priorité : trouver le lien qui unit les victimes pour espérer remonter jusqu’à leur assassin. Il ne se doute cependant pas de la douloureuse épreuve personnelle qu’il s’apprête à traverser, ni de la solitude, de l’impuissance et de la rage qui vont l’habiter durant cette enquête. Car de nombreux obstacles se dresseront sur sa route avant de pouvoir accéder à la vérité.

Dernière mise à jour le 2024-07-13 / Liens affiliés / Images de l'API Amazon Partenaires

Pin It on Pinterest

Share This