L’histoire :
Nous sommes à Paris, durant l’hiver 2018. La France est en pleine ébullition et le mouvement des gilets jaunes paralyse la capitale chaque samedi sur fond de revendications et de violences. Comme si les manifestations ne suffisaient pas, un meurtrier sévit et se sert du chaos urbain pour s’échapper et passer inaperçu à chaque Acte.
Qui est-il ? Quelles sont ses motivations ? Le commandant Jean-Yves Le Guen et son adjoint le capitaine Patriziu Agostini – duo improbable Breton/Corse – doivent répondre à ces questions au plus vite, car, chaque samedi, une nouvelle victime est à déplorer.

Mon avis :
Nous avons ici un scénario classique mais néanmoins efficace, avec un meurtrier, et les forces de police qui doivent le neutraliser au plus vite en comprenant ses motivations. Le mouvement des gilets jaunes sert uniquement à planter le décor, décrire l’urgence de la situation et mettre un petit coup de pression supplémentaire sur nos deux enquêteurs.
Où est la prouesse alors ?
Et bien tout est dans la plume de Jean Luc Bizien, dans sa façon de nous raconter les choses, de nous immerger au milieu du conflit qui fait rage, de donner une âme à ses personnages en nous faisant entrer dans leur tête et dans leur coeur.
On ne peut pas rester insensible. Forcément, on les aime, tous, et c’est bien là le problème.
Alors que faire ? Condamner les actes de celui qui veut rendre justice ? Blâmer celui qui veut faire respecter la loi ? Que feriez-vous ?

Quel bonheur de me plonger à nouveau dans un livre de cet auteur ! Quatre ans que j’attendais de le lire à nouveau, ça fait long, mais ma patience a été récompensée, car j’ai adoré ce livre.
Je suis certaine que peu d’entre vous connaissent Jean Luc Bizien et c’est bien dommage. C’est un auteur multi casquettes, qui sait écrire de la littérature jeunesse aussi bien que du polar en passant par le fantastique.
Si vous voulez lire un excellent roman policier, ou découvrir cet auteur talentueux, ce livre est pour vous.

Synopsis :
Plusieurs samedis d’affilée, alors que tous les services de police de France sont mobilisés par les manifestations des gilets jaunes, des meurtres sont commis dans les beaux quartiers de Paris. Cela pourrait être l’œuvre d’un déséquilibré qui aurait poussé jusqu’à la vengeance les revendications de justice sociale, mais le commandant Jean-Yves Le Guen n’y croit pas.
Avec son adjoint, le capitaine Patriziu Agostini, ils jouent contre la montre. Car l’idée d’un « meurtrier gilet jaune » menace de faire l’objet de récupérations politiques qui ne feraient qu’empirer la situation – et le prochain samedi de protestations se rapproche …

Un polar d’actualité mêlant revendications sociales et vengeance personnelle – sur fond de Paris en état d’urgence.

Et puis mourir
  • Bizien, Jean-Luc (Author)
  • 342 Pages - 09/30/2020 (Publication Date) - Fayard (Publisher)

Voici les deux premiers tomes de la trilogie des ténèbres de Jean Luc Bizien. Je vous conseille vivement de la lire :

Dernière mise à jour le 2021-03-20 / Liens affiliés / Images de l'API Amazon Partenaires

Pin It on Pinterest

Share This