Coup de ♥️

Dans « Corps de ferme, » Agnès de Clairville nous plonge au cœur de la vie à la ferme, où les animaux deviennent les témoins silencieux des drames humains. À travers leurs yeux, nous découvrons un monde rythmé par la vie et la mort, où les secrets des hommes se mêlent aux cris des bêtes. Une tragédie inavouée se déroule sous nos yeux, révélant les liens complexes entre l’humanité et l’animalité.

Agnès de Clairville nous livre un ouvrage d’une puissance rare, où la dure réalité de la vie à la ferme est dépeinte avec une intensité captivante. Ce roman est une véritable pépite qui bouscule les codes.

L’originalité du récit réside dans son approche unique de la narration, à travers le regard des animaux. Loin d’une histoire à l’humour léger, l’autrice plonge le lecteur dans un univers sombre et poignant. Les difficultés économiques, les conditions de vie ardues, et le manque d’affection envers les animaux sont décrits avec une brutalité saisissante.

« À la ferme, les animaux doivent servir »

Les descriptions percutantes nous plongent au cœur de la ferme, nous faisant ressentir les odeurs et entendre les bruits de la traite. Mais au-delà de cette réalité austère, l’autrice soulève des questions profondes sur le rapport entre les hommes et les animaux, ainsi que sur la filiation et la tendresse.

L’autrice parvient à saisir la complexité des relations entre les différents êtres vivants de la ferme et le retranscrit avec habileté. « Corps de ferme » est un roman qui chamboule, qui questionne, et qui ouvre les yeux sur des sujets dérangeants mais essentiels.

Bien plus qu’un simple récit, c’est une œuvre qui mérite une attention particulière. Agnès de Clairville offre une réflexion profonde sur la condition humaine et animale, avec une écriture aussi acérée qu’émouvante. 

Un roman qui ne laisse pas indifférent et qui mérite davantage de visibilité.

Corps de ferme
  • de Clairville, Agnès (Author)

📚Résumé :

Tandis qu’ils œuvrent à leur survie, rien n’échappe aux animaux de la ferme. L’inquiétude de l’éleveur acculé par les échéanciers, les batailles des fils à mesure qu’ils grandissent, les pas de la femme, plus lourds que d’ordinaire. La vache, la chienne, le chat sont les vigies d’un monde rythmé par la vie et la mort. Leur ronde silencieuse ne connaît pas le contretemps. Mais dans cette ferme une tragédie a cours et personne n’en devine rien. Parce que les hommes sont aveugles, les bêtes vont témoigner.

Avec ce huis clos à ciel ouvert, où les cris des bêtes se mêlent aux secrets des hommes, Agnès de Clairville s’attache à renverser le regard. Qu’ont à nous dire les animaux sur notre rapport à la naissance et à la filiation ? Ici, l’animalité commande tout et les mots bousculent, jusqu’à l’inattendu.

Dernière mise à jour le 2024-04-11 / Liens affiliés / Images de l'API Amazon Partenaires

Pin It on Pinterest

Share This