Franck Thilliez fait partie de ces auteurs dont on achète les livres les yeux fermés, car on sait qu’obligatoirement, on passera un excellent moment de lecture.

1991, c’est la toute première enquête de Franck Sharko, LE personnage phare de Franck Thilliez. L’auteur nous plonge au coeur des années 90, lorsqu’il n’y avait pas encore de téléphone portable, de GPS, que l’invasion massive des ordinateurs n’en était qu’à son balbutiement. Voyage dans le temps garanti, accompagné d’une petite note de nostalgie pour ceux qui ont vécu cette époque. On fait la connaissance d’un Sharko tout jeunot qui porte en lui les prémices du commandant déterminé et persévérant qu’il deviendra.

Comme toujours avec Franck Thilliez, aucune déception quant à la qualité de l’ouvrage. Dès les premières lignes, impossible de décrocher. Le style, le vocabulaire, c’est du haut niveau ! C’est avec grand plaisir que j’ai tourné les pages de cette enquête passionnante.
Alors oui, c’est un roman policier tout ce qu’il y a de plus classique à mon sens. Ici, aucune manipulation comme a pu le faire l’auteur dans quelques uns de ses ouvrages précédents. Par conséquent, certains pourront être déçus. Pas moi. Le polar classique est délicieux lorsqu’il est parfaitement maîtrisé comme ici.

Je ne suis pas une assidue de la série Sharko, car je n’ai lu que deux de ses aventures avant celle-ci. Maintenant que j’ai pris l’histoire au tout début, je suis bien décidée à lire tous les autres opus (dans l’ordre cette fois-ci).

1991
  • THILLIEZ, Franck (Author)

Résumé :

En décembre 1991, quand Franck Sharko, tout juste sorti de l’école des inspecteurs, débarque au 36 quai des Orfèvres, on le conduit aux archives où il est chargé de reprendre l’affaire des Disparues du Sud parisien. L’état des lieux est simple : entre 1986 et 1989, trois femmes ont été enlevées, puis retrouvées dans des champs, violées et frappées de multiples coups de couteau. Depuis, malgré des centaines de convocations, de nuits blanches, de procès-verbaux, le prédateur court toujours.

Sharko consacre tout son temps à ce dossier, jusqu’à ce soir où un homme paniqué frappe à la porte du 36. Il vient d’entrer en possession d’une photo figurant une femme couchée dans un lit, les mains attachées aux montants, la tête enfoncée dans un sac. Une photo derrière laquelle a été notée une adresse, et qui va entraîner le jeune inspecteur dans une enquête qui dépassera tout ce qu’il a pu imaginer…

Dernière mise à jour le 2021-03-20 / Liens affiliés / Images de l'API Amazon Partenaires

Pin It on Pinterest

Share This